Baptême

Notre page Facebook

Paroisse Sainte Anne de Six-Fours

VENDREDI 23 MARS – 19h30

CONFÉRENCE ÉSOTERISME - EXORCISME

PAR LE P. FROPPO

Liens

 

reservation

Réservez votre place pour le

concert gospel du 12 décembre 2021 :

https://www.billetweb.fr/concert-gospel10

 

Le chœur Gospel Var se compose d'une vingtaine de chanteurs amateurs unis par la même passion et l'envie de faire découvrir la magie du Gospel.

Il est accompagné et dirigé par Suzanne Wognin, chanteuse de Gospel et de Jazz. Sera  également présente lors de cette soirée Renée G'A soliste exceptionnelle. L'ensemble des chanteurs sera soutenu par une rythmique de talent, pour vous présenter son nouveau spectacle "Time to rejoice" où se succèdent Negro Spirituals et thèmes contemporains. Un voyage inoubliable empli de joie intense, de paix et d'espoir.

NOUVEAU CD NOEL 2021

 

La paroisse de Six-Fours et l'association LAUS DEI vous présentent son nouvel album : une veillée de Noël racontée et chantée par les enfants du caté et les jeunes de l'aumônerie. Composée, écrite et enregistrée dans notre paroisse.

Merci de l'accueil que vous ferez à ce CD en vente dès le 5 décembre à la paroisse. Pour tout achat du CD (10€), vous pouvez demander un coupon de téléchargement si vous n'avez plus de lecteur de CD.

Nous voilà arrivés en fin d’année, une année encore compliquée mais qui, cette fois, se termine bien, grâce à Dieu !

En effet, ce mois de Mai permit à une quarantaine de jeunes de l’aumônerie de pouvoir enfin professer leur foi devant une assemblée paroissiale fière et émue,  ou encore de vivre le Sacrement de Confirmation donné par notre évêque Monseigneur Rey.


Samedi 15 Mai,  au cours de la messe de 17h30, vêtus de blanc, une vingtaine de jeunes ont pu enfin dire haut et fort, "Oui, je crois!". Victimes de la crise sanitaire que notre monde traverse,  certains d’entre eux ont dû patienter une année avant de pouvoir vivre ce grand jour.

 Vers douze ans, à l’aide de sa formation catéchétique, l’adolescent est apte à bien comprendre le sens de l’engagement baptismal pris en son nom par son parrain et sa marraine. Il lui est donc proposé de le reprendre à son compte en répondant publiquement « je crois » aux questions essentielles de la foi chrétienne.

 La profession de foi reprend quelques-uns des signes du baptême. Les enfants portent une aube, comme le vêtement blanc du baptême, signe de pureté.

 Le prêtre bénit et leur remet une croix, symbole du sacrifice du Christ pour nous.

 Les cierges sont allumés au cierge pascal car Jésus est la lumière, notre lumière.

 Il leur rappelle que le baptême les a incorporés au Christ, à sa mort sur la croix et à sa résurrection dans la lumière.

 En mettant l’accent sur le renouvellement des promesses du baptême, la profession de foi marque une étape de la vie chrétienne, avant le sacrement de confirmation. 


 Dimanche 16 Mai,  en présence de Monseigneur Rey,  évêque de notre diocèse,  d’autres jeunes ont reçu le sacrement de Confirmation.

 Contrairement aux idées reçues, ce sacrement n’est pas une « confirmation » de la première Communion ou du baptême. Issu du latin tardif, « confirmare » avait pris le sens atténué de « compléter ».  La Confirmation catholique est donc un complément du Baptême par le rite de l’imposition des mains et l’onction avec le saint chrême (huile sainte parfumée), elle exprime le rôle de l’Esprit Saint dans la vie des chrétiens et de l’Eglise. C’est le sacrement de la maturité chrétienne.

 C’est à partir du jour où l’Esprit vient sur Jésus, sous la forme d’une colombe, que Jésus débute sa mission. C’est à partir du jour où l’Esprit vient sur les Apôtres, sous la forme de langues de feu, lors de la Pentecôte qu’ils débutent leur mission dans le monde. C’est à partir du jour où le « don de l’Esprit Saint » nous est offert que nous sommes reconnus comme bâtisseurs de l’Eglise.

 Concernant l’importance de cette préparation, le Pape François précisait: « il est important de veiller à ce que nos enfants, nos adolescents, reçoivent ce sacrement. Nous nous préoccupons tous de les faire baptiser, et c’est bien, mais peut-être que nous ne nous préoccupons pas assez de les préparer à la Confirmation. De cette façon, ils vont rester à mi-chemin et ils ne recevront pas l’Esprit Saint qui est si important dans la vie chrétienne parce qu’il nous donne la force d’avancer. »

La confirmation nous enracine plus profondément dans notre vie d’enfant de Dieu.  Avec le Baptême et L’Eucharistie, le sacrement de la Confirmation constitue l’ensemble des sacrements de l’initiation chrétienne, dont l’unité doit être sauvegardée. Par le sacrement de Confirmation, le lien des baptisés avec l’Église est rendu plus parfait, il est enrichi d’une force spéciale de l’Esprit Saint. Le baptisé est ainsi invité à répandre et à défendre la foi par la parole et par l’action en vrai témoin du Christ.

 Chaque confirmand est appelé par son nom, comme au baptême.

Ils font ensuite leur profession de foi qui renouvelle les promesses du baptême.

 L’évêque étend les mains sur l'ensemble des confirmands en demandant à Dieu de leur donner la plénitude des dons de l’Esprit.

«Dieu très bon, Père de Jésus, le Christ, notre Seigneur, regarde ces baptisés sur qui nous imposons les mains : Par le baptême, tu les as libérés du péché, tu les as fait renaître de l'eau et de l'Esprit. Comme tu l'as promis, répands maintenant sur eux ton Esprit-Saint. Donne-leur en plénitude l'Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus, Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et d'affection filiale. Remplis-les de l'Esprit d'adoration. Par Jésus Christ, notre Sauveur qui est vivant pour les siècles des siècles. AMEN»

 Jésus imposait les mains pour bénir et guérir. Les apôtres imposaient les mains pour signifier le don de l'Esprit et l'envoi en mission. Aujourd'hui le prêtre ou l'évêque impose les mains pour donner un sacrement.

 Ensuite chaque confirmand est présenté à l’évêque par son parrain ou sa marraine qui met la main sur son épaule. L'évêque marque son front en traçant une croix avec le Saint Chrême.

Puis l’évêque lui dit cette parole "(prénom)... soit marqué de l'Esprit Saint, le don de Dieu."

Le rite du sacrement s’achève par un signe de paix amical, un geste d’amitié : c’est la gifle de réconciliation.

Par ce geste, l'évêque signifie la transmission du don de Dieu, sa présence, son affection et sa confiance à l'égard de celui qui reçoit le sacrement.

 Ce week-end nous a fait vivre de grandes grâces et de grandes joies!

 Merci chers jeunes de votre présence dans nos Paroisses, vous êtes à présent notre Église, celle de demain et surtout celle d’aujourd'hui !

Comptez sur nos prières afin que le Saint Esprit vous guide et vous comble de Ses dons.

 « Je vous invite tous à prier pour les jeunes qui, à travers le monde, entendent l’appel du Seigneur et pour ceux qui peuvent avoir peur d’y répondre. Qu’ils trouvent autour d’eux des éducateurs pour les guider ! Qu’ils perçoivent la grandeur de leur vocation : aimer le Christ par-dessus tout comme un appel à la liberté et au bonheur ! Priez pour que l’Église vous aide dans votre démarche et opère un juste discernement ! Priez pour que les communautés chrétiennes sachent toujours retransmettre l’appel du Seigneur aux jeunes générations ! »

St Jean-Paul 2

Tous droits réservés 2021 @ParoisseSteAnne