Push-Car

Notre page Facebook

Paroisse Sainte Anne de Six-Fours

VENDREDI 23 MARS – 19h30

CONFÉRENCE ÉSOTERISME - EXORCISME

PAR LE P. FROPPO

Liens

JUBILE 25 ANS SALVISTAS

 

 Concert au Brésil pour les 25 ans de la Fraternité Jésus Sauveur (Salvistas).

Merci à cette communauté présente à Six-Fours depuis 14 ans.

Ecole de la foi II

Dimanche 31 Mars 2019, à Sainte Anne, nous avons eu la joie immense d’assister à l’ordination diaconale de Dominique, un paroissien de Six-Fours qui, entouré de sa famille et ses proches, a répondu « Oui » au ministère diaconal.

En effet, pour la première fois, un diacre permanent a été ordonné dans notre paroisse. Venant d’un monde où il est enraciné par son histoire et son quotidien, par sa vie professionnelle et familiale, le diacre est appelé par l’Église et rendu au monde, enrichi de la grâce sacramentelle.

En 1964, le Concile Vatican II envisageait une restauration du diaconat, comme ordre permanent. Le pape Paul VI le rétablit trois années plus tard. Aujourd’hui, dans chacun de nos diocèses, des hommes d’origines diverses, mariés ou célibataires, sont appelés par leur évêque à devenir signe du Christ serviteur, au milieu du monde en recevant l’ordination diaconale.

N’est-ce pas ce que signifie le diacre dans la liturgie ? À première vue, le diacre se tient toujours un peu en arrière et presque muet. Il ne sert à rien. Pourtant, il nous rappelle que le Christ est présent au milieu de nous comme celui qui sert. Les diacres de nos paroisses nous invitent à contempler le Christ serviteur. Par leurs gestes et leurs attitudes, ils conduisent nos regards non pas sur eux, mais sur Celui qui s’est abaissé par amour pour chacun de nous.

L’ordination diaconale de Dominique s’est déroulée au cours de la messe de 10h présidée par Monseigneur Rey et concélébrée par l’archevêque de Gagnoa en côte d’ivoire, Monseigneur Joseph Aké Yapo et  par de nombreux prêtres dont Père Roni, notre curé, Père Augusto, cérémoniaire, Père Dol recteur du Séminaire, Monseigneur Forel, vicaire général, Père Sentis , directeur des études au Séminaire et bien d’autres encore venus par amitié, soutenir Dominique par leur présence et leurs prières ainsi que de nombreux diacres, notamment le diacre Jean-Louis dont le rôle fut très important lors de cette liturgie.

Le rituel de l’ordination comporte de nombreux symboles et accorde une grande importance à la communauté qui entoure celui qui est ordonné.

Plusieurs temps forts marquent cette célébration :

 

L’engagement de l’ordinand
L’ordinand déclare sa ferme intention de recevoir la charge diaconale, de l’accomplir avec charité et être fidèle à l’Évangile et à l’Église.
L’ordinand s’engage aussi à célébrer la liturgie des Heures en union avec le Peuple de Dieu, intercédant pour lui et pour le monde entier.
Il s’engage à vivre en communion avec l’évêque et ses successeurs, dans le respect et l’obéissance.

 

L’appel et la présentation du candidat
L’évêque appelle l’ordinand, interroge ceux qui l’ont accompagné en demandant s’il a les aptitudes requises.

 

L’acceptation de l’épouse

L’évêque demande à l’épouse du futur diacre si elle accepte de vivre comme l’exige la nouvelle fonction de son époux.

 

 

L’invocation de l’Esprit-Saint

 

La prostration
L’ordinand s’allonge sur le sol alors que l’assemblée chante la litanie des saints. Ce rite signifie l’abandon à Dieu en imitant Jésus Christ, mort et ressuscité et la confiance dans la communion des saints.

 

 

L’imposition des mains
Ce geste était connu dès le Judaïsme ancien. Il a souvent été fait par le Christ pour guérir, pardonner, consacrer. Par ce geste, l’évêque à la suite et à l’exemple des apôtres transmet la grâce sacramentelle.  Il est suivi de la prière d’ordination prononcée par l’évêque.

 

 

La remise de l’étole
Chaque nouveau diacre est revêtu de l’étole, qui signifie la charge diaconale, à l’image du Christ Serviteur. L’étole diaconale se porte en diagonale, de gauche à droite : elle va du cœur vers la main car le diacre est ministre de la charité dans l’esprit de l’Évangile et la remise de la dalmatique, qui s’approche de la chasuble des prêtes bien que quelques différences la distinguent.

Le Père Roni accompagné de Marie-Pierre l’épouse de Dominique ont remis symboliquement ces vêtements liturgiques au nouveau diacre.

 

 

La remise de l’évangéliaire et baiser de paix
Chaque nouveau diacre reçoit de l’évêque l’Évangile du Christ qu’il a mission d’annoncer. Le nouveau diacre reçoit le baiser de paix qui manifeste l’importance de la relation entre l’Evêque et le diacre et suivi du baiser de tous les prêtres et diacres présents en grand nombre ce jour-là.

 

Remise de la lettre de mission

Le nouveau diacre Dominique reçoit sa lettre de mission, celle-ci est en général préparée avec l’aide des responsables diocésains du diaconat et sur les suggestions de l’équipe d’accompagnement. Elle est remise à la fin de la célébration d’ordination.

 

Voilà notre paroisse à présent enrichie d’un nouveau diacre. La Sainte messe peut à présent suivre son cours avec la procession des offrandes par les accompagnateurs de Dominique qui l’ont suivi et ont préparé avec lui ce sacrement durant des mois.

 

Encensement, communion…..

 

 

 

La messe se termine dans une joie immense !

 

Merci aux musiciens pour cette magnifique animation, merci à tous ceux qui ont rendu ce jour inoubliable. Merci à tous les Pères pour leur vocation, à tous les diacres pour leur présence. Merci Père Augusto, Frère Otavio et Raphaël d’avoir préparé avec tant de minutie chaque instant de la liturgie, merci aux servants et servantes pour leur service .

 

Merci Dominique pour ton oui à l’appel du Seigneur et pour le don de ton temps et de tes talents au service de l’Eglise.

 

Allez dans la paix du Christ !